Partager

Thématiques

Les thématiques de recherche

          
          Les recherches des membres de l’unité s’inscrivent dans les différents domaines de la psychologie à tous les âges de la vie (enfance, adolescence, âge adulte, vieillesse), de la psychologie cognitive, de la psychologie sociale, de la psychologie clinique et psychopathologique. Le concept de gestion des ressources est central dans les recherches du PAVeA qui est une composante essentielle de la théorie de «Selection-Optimization-Compensation» (SOC), énoncée par les psychologues B. Paul et Margaret M. Baltes (1990) : pour être adapté, il s’agit de bien savoir gérer ses ressources afin de maintenir un fonctionnement adéquat. Les ressources concernent les facultés cognitives, le soutien social, l’estime de soi, le coping, le contrôle, le statut socio-économique, les synchroniseurs sociaux, l’éducation, la spiritualité, les loisirs... Pendant l’enfance, ces ressources sont utilisées pour la croissance et la maturation du développement physique, cognitif, émotionnel et social. Lors du vieillissement ou d’une situation de vulnérabilité, ces ressources sont utilisées pour le maintien, la récupération ou la régulation des pertes.
           Une des spécificités du PAVeA est d’adopter une approche écologique, c’est-à-dire de considérer que l’environnement, au sens large, influence le développement de la personne et son adaptation à cet environnement (modèle de Bronfenbrenner, 1979, 1996, 2005). L’adaptation de la personne est alors envisagée comme un équilibre entre les forces et les faiblesses de l’individu (facteurs intrinsèques) et les risques et opportunités rencontrés dans ses différents milieux de vie (conditions émotionnelles et sociales de l’environnement qui stimulent, renforcent ou menacent le développement de la personne).
Une partie importante des recherches du PAVeA s’inscrit dans une visée applicative qui concerne tout particulièrement la prévention des risques pour éviter une inadaptation de l’individu (quel que soit son âge) pouvant aboutir à une situation de vulnérabilité.

 
Axe 1 - Etude des facteurs liés à l’âge biologique pendant l’enfance

Etude des processus de raisonnement, de jugement, des processus métacognitifs particulièrement liés à la maturation cérébrale (lobe frontal) et étude des rythmes psychologiques et biologiques chez le jeune enfant et l’enfant d’âge scolaire.

Axe 2 - Etude des facteurs dits ‘historiques’ liés au comportement à l’âge adulte

Cet axe étudie les facteurs dits “historiques” qui ont le plus d’influence sur le comportement à l’âge adulte : étude des facteurs idéologiques liés aux comportements transgressifs, aux discriminations, stéréotypes, stigmatisations chez l’adulte. Etude de l’influence des réseaux sociaux sur les idéaux des adolescents.
 

Axe 3 - Etude des facteurs ‘non normatifs’ liés au bien-vieillir

Les facteurs non normatifs, sont ceux qui ont le plus de poids lors de la vieillesse. Cet axe étudie les facteurs de bien-vieillir (spiritualité, alimentation, médiation animale, bains de forêt, activité physique...)
 

Axe 4 - Etude des liens inter-générationnels

Cet axe transversal permet de fédérer des chercheurs spécialisés en psychologie de l’enfant et de l’adolescent et des chercheurs en psychogérontologie. Il aborde le soutien social comme ressource pour un bien-vieillir par l’étude des liens inter-générationnels. Le modèle intergénérationnel fait référence aux modèles de solidarité entre les membres d'une famille à différentes étapes de la vie qui favorisent la cohésion familiale intergénérationnelle. Ce modèle met l'accent sur les multiples dimensions des relations entre les générations en matière de soutien, de sentiment, de cohésion et d'interaction.