Thématiques

Développement et adaptation scolaire

Coordinatrice : Célia MAINTENANT (MCF)
Objet d'étude : Etude des processus de développement impliqués dans les comportements cognitifs, émotionnels et sociaux en particulier dans le cadre de l’adaptation scolaire. Les facteurs émotionnels et sociaux sont également étudiés en tant que causes de l’ajustement cognitif et de ses troubles chez l’enfant, l’adolescent et le jeune adulte.
 
Les concepts de ressource, de vulnérabilités et de qualité de vie sont étudiés auprès d’une population d’enfants, d’adolescents et de jeunes adultes dans une optique développementale. La thématique générale concerne l’étude des processus de développement et d’ajustement (ou de non ajustement) impliqués dans le développement des comportements cognitifs, émotionnels et sociaux. Les facteurs émotionnels et sociaux sont également étudiés en tant que causes de l’ajustement cognitif et de ses troubles chez l’enfant, l’adolescent et le jeune adulte. S’appuyant sur les travaux en chronopsychologie, les rythmes sont eux même intégrés en tant que facteurs endogènes ou exogènes susceptibles d’affecter l’ensemble de ces processus. Ces travaux ont également pour objectif l’innovation et l’amélioration de stratégies de prévention et d’intervention qui visent à utiliser les ressources disponibles chez l’individu et ainsi optimiser les processus d’ajustement et à modifier les processus délétères afin de permettre aux individus de faire face à des situations de vulnérabilité personnelle et sociale et ainsi améliorer la qualité de vie. Les axes de recherche.

Comportements trangressifs et ajustements

Coordinateur : Nicolas COMBALBERT (PU)
Objet d'étudeEtude des liens entre les troubles psychopathologiques et le fonctionnement cognitif (distorsions cognitives) chez les auteurs d’infractions pénales. Etude des cognitions sociales et de l’adaptation psychosociale (stratégies d’acculturation, identité culturelle).
 
Les concepts de ressource, de vulnérabilités et de qualité de vie sont étudiés auprès d’une population d’adultes. Ces travaux ont pour objectif l’innovation et l’amélioration de stratégies de prévention et d’intervention qui visent à utiliser les ressources disponibles chez l’individu et ainsi optimiser les processus d’ajustement et à modifier les processus délétères afin de permettre aux individus de faire face à des situations de vulnérabilité personnelle et sociale et ainsi améliorer la qualité de vie. Les axes de recherche.

Gérontologie et vie quotidienne

Coordinatrice : Nathalie BAILLY (MCU, HDR)
Objet d'étude : Les recherches s’inscrivent dans les modèles du « bien-vieillir », s’intéressant aux personnes âgées et très âgées dans l’hétérogénéité de leurs conditions et modes de vie. Les études concernent les trajectoires de vie après la prise de retraite, les activités physiques, les aidants et bénévoles ainsi que les liens intergénérationnels au cœur du vivre ensemble.
 
Les concepts de ressource, de vulnérabilités et de qualité de vie sont étudiés auprès d'une population âgée et très âgée, démente ou non. Les objectifs de ces travaux sont:
- Contribuer à une meilleure connaissance des processus d’ajustement liés à l’avancée en âge afin de favoriser le « bien-vieillir » chez les personnes âgées et très âgées, y compris chez les personnes atteintes de démence
- Développer des outils pour l’évaluation et l’accompagnement des personnes âgées et des professionnels exerçant auprès des personnes âgées
- Etudier les effets des différents contextes de vie quotidienne des personnes âgées
Les axes de recherche.